Les Ovaires Polikystiques

 

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est la maladie hormonale la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer.
Il est lié à un dérèglement hormonal d’origine ovarienne et/ou au niveau du cerveau.

Les conséquences ?

Il entraine une production excessive d’androgènes, en particulier de testostérone qui est habituellement produite en petite quantité dans l’organisme féminin.

Il peut entraîner des troubles de la fertilité et de la pilosité (hirsutisme), ainsi que des complications métaboliques chronique (diabète).

Cela tend vers une élévation du taux de testostérone dans le sang des femmes concernées.

Le SOPK touche environ 10% des femmes, mais ses symptômes sont très variables d’une patiente à l’autre et en fonction, la maladie peut être vécue sereinement ou au contraire être très handicapante au quotidien.

La relation à l’alimentation peut également se voire dégradée en voulant travailler, d’une façon urgente, sur la prise de poids qui est souvent présente. 

Quels sont les symptômes fréquents ?

Un trouble de l’ovulation à travers la rareté ou l’absence d’ovulation, qui se traduit par des cycles irréguliers, souvent longs de plus de 35 à 40 jours, voire par l’absence totale de règles (aménorrhée).

Ces troubles mènent, pour la moitié des femmes présentant un SOPK, à une infertilité.

Hyperandrogénie par la production excessive de testostérone qui se traduit par une hyperpilosité, de l’acné et une chute des cheveux (alopécie).

Syndrome métabolique lié à la masse graisseuse excessive provoquée par l’excès d’androgènes (hyperandrogénie) prédispose à de l’insulinorésistance et au diabète. Les patientes présentent aussi une élévation du risque d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires.

Prise de poids et ou du surpoids liée au dérèglement des hormones et à l’excès de masse graisseuse.

La place de la nutrition et de la micronutrition dans le SOPK  ?

  • Réduire l’inflammation liée à la maladie
  • Prévenir des complications à long terme
  • Apporter les nutriments nécessaires au fonctionnement normal du métabolisme
  • Travailler sur des rythmes alimentaires optimaux et spécifiques
  • Travailler sur la régulation du poids
  • Opter sur des bons choix alimentaires
  • Prévenir d’une relation alimentaire déséquilibrée

 

Actuellement, il n’existe pas de traitement spécifique mais l’alimentation joue un rôle important.

 

Prendre un rendez-vous

30, Rue de Rivoli 75004
01 42 78 84 70
Du lundi au samedi, sur RDV