Allergies & intolérances alimentaires

La prévalence de l’allergie alimentaire est rare puisqu’elle ne touche que 1 à 2% de la population mondiale. Les intolérances alimentaires sont, quant à elles, de plus en plus nombreuses et sont dans certains cas réversibles.

Menstrual pain. Woman suffering from abdominal pain, sitting in bed at home
Comment différencier l’allergie de l’intolérance alimentaire ?

L’allergie alimentaire est une réaction de votre système immunitaire face à une protéine, nommée allergène, que l’organisme a détecté comme lui étant dangereuse. Cette protéine va, en réponse, créer une réaction allergique et  libérer alors des anticorps spécifiques et de l’histamine.
Les allergies alimentaires peuvent engendrer de sérieuses complications pouvant mettre en jeu le pronostic vital.

L’intolérance alimentaire se produit lorsque le système digestif n’assure pas ou plus la digestion d’un aliment ou d’un de ses composants. 
Sans risque vital et sans impliquer le système immunitaire comme pour l’allergie, elle génère certains symptômes gastro-intestinaux résultant souvent et progressivement, d’une déstructuration du microbiote intestinal.

A la différence des patients souffrant d’allergies alimentaires, celles souffrant d’intolérances peuvent néanmoins supporter des petites quantités progressives sans en manifester des symptômes.
Cela peut amener sur le long terme à une sensibilisation aux substances moindre qui peut permettre de réduire, voir supprimer l’intolérance alimentaire. 

La vraie intolérance alimentaire n’est que temporaire même si sa durée peut être très longue.

Il ne faut pas également oublier que les intolérances alimentaires mènent dans la plupart des cas à un Syndrome de l’Intestin Irritable, pour lequel un protocole FODMAPS est adapté et validé scientifiquement. 

Quels sont les symptômes d’une intolérance alimentaire ? 

Les symptômes sont variables et dépendent la plupart du temps, spécifiquement, de l’allergène en question. 

De façon générale, il y aura toujours des symptômes digestifs comme des ballonnements, de la constipation, de la diarrhée ou encore un inconfort intestinal. 

Des atteintes dermatologiques peuvent également se manifester avec, par exemple, l’apparition d’acnés, des rougeurs ou d’une peau sèche. 

Dans le cas de l’intolérance au lactose, la sphère ORL est souvent impactée avec des sinusites à répétition, de l’asthme ou une difficulté respiratoire de façon générale. Dans ce cas, un régime alimentaire d’éviction  du lait et des produits laitiers est nécessaire. 

L’intolérance au gluten est plutôt et exclusivement d’ordre digestif et demande la mise en place d’un régime sans gluten. 

Quelles en sont les causes ?

Le terrain génétique, mis à part, plusieurs études montrent et valident l’importance de la diversification alimentaire dans l’enfance qui, lorsqu’elle est démarrée trop tardivement, peut à l’âge adulte, mener vers des intolérances alimentaires. 

Par exemple, il est évoqué qu’un enfant qui a connu une introduction trop tardive du gluten (après 6 mois) est susceptible de souffrir d’une intolérance au gluten. 

Les allergies alimentaires relèvent néanmoins, souvent d’un historique génétique et/ou héréditaire. 

Comment diagnostiquer une allergie ou une intolérance alimentaire ? 

Outre la manifestation des symptômes, le diagnostic doit rester clinique. 

L’intolérance au gluten (maladie de Caeliaque) se valide par le dosage des anticorps anti-transglutaminase qui doit se révéler positif. 

L’intolérance au lactose se dose par le test d’exhalation d’hydrogène après ingestion d’une solution lactosée. 

Les allergies à l’arachide ou aux œufs sont généralement détectées par la présence d’IgE sanguin et validé par un médecin allergologue qui pratique souvent en parallèle des tests de sensibilisation. 

Dans tous les cas, il n’est pas validé scientifiquement le dosage des différents allergènes proposés par certains laboratoires dont le coût est très onéreux et dont les résultats ne sont pas fiables.  

Objectifs de notre consultation dans le cadre d’une intolérance ou allergie alimentaire ?

  Prévenir de la dénutrition liée à la peur de votre allergie ou intolérance

  Avoir un programme alimentaire sain vous permettant d’apporter vos besoins nutritionnels malgré votre intolérance.

  Connaître les aliments et additifs alimentaires intolérants ou allergiques.

  Etre aidé et accompagné au quotidien dans la gestion de votre alimentation.

  Reconstruction d’une flore intestinale satisfaisante.

  Réparation de la paroi intestinale.

  Palliation de l’inflammation intestinale.

  Rééquilibrage de l’équilibre acido-basique métabolique.

La nutrition est
le seul traitement existant pour pallier aux allergies et intolérances alimentaires.

 

Prendre un rendez-vous

Tél. : 01 42 78 84 70
Email: do.nutrition@gmail.com

30, rue de Rivoli
75004 Paris